3 Belges sur 5 veulent aller plus souvent au musée

Une enquête réalisée sur 2000 Belges pour le museumPASSmusées révèle de nombreux défis pour les musées belges. 

Dans le cadre de la journée internationale des musées ce samedi 18 mai, le museumPASSmusées, organisation derrière le pass musées national présente une étude sur les publics des musées belges.

Sur 2000 personnes interrogées, 73% affirment visiter occasionnellement un musée, mais près de la moitié s'y rendent moins d'une fois par an. 3 personnes sur 5 déclarent qu'elles aimeraient pourtant passer plus de temps au musée.

Dans 41% des cas, c’est le prix d’entrée qui rend la visite au musée moins évidente. Le manque d’information quant à l’offre muséale (35%) et la distance (25%) sont d’autres facteurs décourageant de potentiels visiteurs. “Des préjugés que nous devons déconstruire ensemble, à l’aide d’une meilleure communication”, commente Julie Van der heyden de museumPASSmusées. “L’offre muséale belge est infiniment riche et surprenante, et il ne faut pas se rendre dans une grande ville pour trouver un musée de qualité. Il y en a pour tous les goûts, et cette diversité est une force. Après tout, chaque visiteur a ses propres raisons de se rendre au musée.”

Vers un musée accessible à chacun

La plupart des répondants associent une visite au musée à une occasion d'apprendre quelque-chose. L'envie de vivre une nouvelle expérience et de profiter d'un moment de détente sont également deux raisons importantes. Les musées qu'ils visitent le plus sont ceux d'histoire, de sciences et en troisième lieu, d'art.

Rendre les musées plus accessibles et leur offre plus visible sont deux missions essentielles pour Brussels Museums, l'un des membres fondateurs du pass. Une initiative comme le museumPASSmusées est une occasion unique d'abaisser les barrières à un musée plus inclusif.

6 mois après son lancement, le pass s'est déjà écoulé à 60.000 exemplaires et a porté le nombre de visites de musées réalisées grâce à lui à 158.000 ! 91% des détenteurs du pass se rendent plus souvent au musée depuis leur acquisition.