10 raisons pour braver la nuit aux nocturnes des musées

Entre septembre et décembre, les musées de Bruxelles vous sortent de la torpeur des soirées d'automne à manger de la soupe devant la dernière rediffusion des Experts.

Et oui, tous vos jeudis soirs du 14 septembre au 7 décembre n'ont plus aucune raison d'être passés dans la morosité de votre fauteuil. Les musées bruxellois se fondent dans la nuit de 17h à 22h pour vous proposer un programme rêveur, exclusif et qui reste, comme toujours, abordable. Voici 10 bonnes raisons de jouer les noctambules pendant la saison ! 

1. Nouveaux musées 

Les nocturnes réveillent chaque année, depuis 17 ans déjà, une soixantaine de musées de Bruxelles. Cette année encore, de nouveaux lieux se prêtent au jeu pour la première fois. La D'Ieteren Gallery ouvre ses portes en exclusivité et dévoile 100 véhicules intemporels, le Musée Juif de Belgique fraîchement de retour s'interroge sur "Bruxelles, terre d'accueil?", la Maison de l'Histoire Européenne met les petits plats dans les grands et le Musée Wiertz invoque chimères et romances. 

2. On s'évade 

Panorama nocturne et médiéval depuis la Porte de Hal, "Ancêtres et Rituels" avec Europalia Indonesia à BOZAR, voyage dans la nuit en tram-bar depuis le Musée du tram ou manuscrits enluminés à "l'énergie poétique" à la Maison d'Erasme : on s'évade en rêve le temps d'une soirée. 

3. Petit prix, grand extase

Le prix unique de la saison des nocturnes reste inchangé en 2017 soit seulement 3€ par musée... Ou 1,50€ si vous avez moins de 26 ans ! Certains musées sont également gratuits et comme on pense pratique, les nocturnes se passent généralement dans le même quartier au cas où un seul musée ne vous suffirait pas.

4. Libérer l'enfant qui sommeille 

Les grands gosses et les plus petits bouts trouveront leur bonheur avec une expo qui leur est totalement dédiée au Musée d'Ixelles, des contes et légendes au Musée de la Ville, une maison truffée de jeux au Musée du Jouet et pour les plus courageux, un détour au milieu des trolls et bestioles du Musée d'Art Fantastique.

5. Rencard original

Parce qu'emmener votre date voir le coucher de soleil depuis la Basilique Nationale de Koekelberg ou lors d'une aventure cosmique au Planétarium, ça a quand même de la gueule. Pour raviver la flamme avec votre moitié ou vous amuser entre potes, le quizz sexy du Musée de l'Erotisme ou encore l'expo sur la grande vérole d'ULB Culture devraient faire l'affaire ! 

6. Entrée interdite ?

Pas cette fois ! ARGOS - Centre for Art & Media, le Musée de l'Armée, la guilde du Grand Serment Royal et de Saint-Georges des Arbalétriers de Bruxelles vous emmènent en coulisses. Succès éprouvé, le Palais d'Egmont ouvre ses portes le temps d'une soirée unique.

7. Afterwork au musée 

Pour les amateurs de "jeudredis", de nombreux musées prévoient l'apéro pendant nos nocturnes. Et pour les plus bosseurs d'entre nous, les nocturnes sont l'occasion unique de visiter des musées aux horaires parfois restreints ! 

8. Nouvelles expositions

Pas d'entourloupes, les expos de la saison sont évidemment comprises dans l'entrée et il y a de quoi faire ! De l'artiste sculpteur Rita McBride (Wiels) à Robert Doisneau (Musée d'Ixelles) en passant par les Singes (Sciences Naturelles), Baudelaire (Musée de la Ville de Bruxelles), Mehdi-Georges Lahlou (Botanique) ou la pomme de terre (Musée du Moulin et de l'Alimentation), on vous laisse choisir. 

9. Splendeurs architecturales au coeur de la nuit

On ne le dira jamais assez mais visiter les majestueuses Villa Empain, Maisons Autrique ou Horta, le Coudenberg ou encore les Musées et Jardins Van Buuren en soirée, loin des foules éventuelles du week-end, c'est tout bonnement incomparable ! 

10. Un vernissage gratuit

Rendez-vous le 14 septembre à la Fonderie - Musée bruxellois de l'Industrie et du Travail et au MIMA - Millenium Iconoclast Museum of Art pour une soirée d'ouverture  immaculée à l'image de leurs deux expositions "Prélavage" et "Art is Comic"! Au programme de la soirée : un avant-goût de la saison avec un village des musées installé dans la cour intérieure de la Fonderie, votre programme papier entièrement gratuit, des ateliers, des crêpes, des mojitos (?) et de la musique klezmer ou électro pour bien démarrer la rentrée.