L’Histoire de Bruxelles en 15 musées

Autrefois juste une petite chapelle sur une île de la rivière Senne vers 580, elle est aujourd’hui la ville multiculturelle et souvent surréaliste qu’on adore. Une chose est sûre, Bruxelles ne cesse de surprendre, et voici 15 raisons de plus de le croire.

Musée de la Guilde des Arbalétriers de Bruxelles

Vous ne trouverez plus d’arbalétriers scionnant les rues pour défendre notre ville de ses assaillants comme ils le faisaient en 1381, sauf si vous paradez avec eux durant le festival annuel Ommegang. Par contre, la tradition fascinante de la guilde emblématique du Grand Serment royal et de Saint-Georges des Arbalétriers de Bruxelles est maintenue en vie dans leur hall de guilde, un musée vivant dont beaucoup ignorent l’existence derrière la Place Royale, dans l’Impasse du Borgendael. Les démonstrations d’arbalète sont incluses lors de la visite du musée, sur demande ou durant les nocturnes des musées bruxellois.

Bruxella 1238 

Si vous vivez à Bruxelles ou êtes venus ici auparavant, il y a des chances que vous soyez passés devant le site archéologique Bruxella 1238, à quelques mètres de la Bourse de Bruxelles. Ce site où un couvent franciscain s’est installé en 1238 propose une lecture différente de l’histoire de Bruxelles à travers les âges, de son zénith à ses multiples drames. 

Palais du Coudenberg 

Il était une fois, à Bruxelles, un palace que toutes les maisons princières d’Europe enviaient. Retracé jusqu’au 12ième siècle, le Palais du Duc de Brabant sur la colline du Coudenberg est rapidement devenu le repère de l’Empereur Charles Quint à travers le 16ième siècle jusqu’à ce qu’il soit détruit dans un incendie en 1731 et recouvert pour devenir ce qui est aujourd’hui la Place Royale. Le site archéologique du Coudenberg est sans nul doute l’une des plus belles expériences underground de Bruxelles, révélant de nombreuses ruines de l’ancien palais et de ses rues avoisinantes gardées intactes. 

Musée des Egouts 

Si vous ne pensez pas que ce musée a son utilité, pensez à ceux qui travaillent à l’assainissement de la ville pour qu’elle ne devienne pas un énorme bourbier ! Le Musée des Egouts montre assurément une partie de Bruxelles que certains préfèreraient cachée, et ce serait très dommage pour les enthousiastes d’urbex qui souhaitent un aperçu des quelques 350km de souterrains de la capitale ! 

Musée de la Vie flamande à Bruxelles

Qu’est-ce qu’il y a de si flamand à Bruxelles ? Et bien tout est déballé ici aux Archives de la vie flamande au travers de posters, lettres, livres, brochures, photographies ou encore drapeaux.

Halles Saint-Géry 

Agora emblématique de par sa localisation, ancien marché public avec son architecture Néo-renaissance flamande, ce centre culturel et d’information est dédié au patrimoine et styles de vie de Bruxelles.

Porte de Hal

Ce qui semble être une tour de contes de fées est en fait l’un des vestiges de ce qui fut le second mur d’enceinte de Bruxelles au Moyen-Age. Pour les reines et rois qui sommeillent en vous, une visite interactive des salles du 14ième siècle révèlera comment Bruxelles traitait ses opposants par le passé. En garde !

Archives de la Ville de Bruxelles

Superbement situées dans le bâtiment classé des anciennes entreprises de textile de Jules Waucquez & Co à la limite des Marolles, les Archives de la Ville de Bruxelles brillent aussi par leur large collection de documents, journaux, dessins, gravures, photos, posters et publicités témoignant de la riche histoire de la ville depuis le Moyen-Age. 

Musée de la Ville de Bruxelles

Ce musée détient la statue originale de Manneken Pis, a-t-on vraiment besoin d’en dire plus ? Ok, architecture néogothique surplombant la Grand Place de Bruxelles, aperçu très large de l’art bruxellois (du 13 au 19ième siècle) des tapisseries aux monuments en passant par de gigantesques retables, paysages et reliefs de la Région et expos temporaires : nous y voilà ! 

Musée du Costume et de la Dentelle

Un musée que la fashion police bruxelloise approuve certainement, le Musée du Costume et de la Dentelle a déjà 40 ans, mais s’assure de ne jamais passer de mode avec des collections allant de vêtements ecclésiastiques aux plus excentriques robes de mariage. Les collections du musée sont si denses qu’elles ne sont montrées qu’en partie et en rotation, main dans la main avec des expositions consacrées à des artistes reconnus ou à la fine fleur des étudiants en art du textile.

GardeRobe MannekenPis 

Union de Bruxelles et d’un exhibitionniste au sens de l’héroïsme indéniable, Manneken Pis reste un mystère pour beaucoup, mais pour nous ce gamin est le cauchemar de tout incendie habillé tel un rêve. Et d’ailleurs, celui-ci porte environ 130 costumes différents par an (il en possède 960). Le fripon s’offre pour l’occasion sa propre garde-robe/musée  GardeRobe MannekenPis entièrement dédiée à ses fantaisies vestimentaires. 

Musée de la Gueuze

Pour les amoureux de la bière, la Brasserie Cantillon ne raconte pas seulement l’histoire du traditionnel breuvage bruxellois qui coule à flots au-delà même de la Belgique, mais rappelle aussi le procédé de brassage que le Musée bruxellois de la Gueuze voue à protéger et à promouvoir comme témoin de l’histoire de Bruxelles. 

Musée du Tram 

Bruxelles, ses transports publics. Croyez-le ou non, cela a pas mal changé depuis que le dépôt de tram historique de Woluwe-Saint-Pierre, abritant aujourd’hui le Musée du Tram, fût inauguré en 1897. Avec sa belle collection d'anciens modèles de bus, trams et taxis, le musée nous ramène à l’atmosphère Fin-de-Siècle, surtout si vous empruntez l’un de leurs old timers pour une visite à travers la ville et ses monuments. 

Collections du Centre Public d'Action Sociale (CPAS)

Encore méconnues, les collections du Centre Public d’Action Sociale tiennent leurs origines du 18ième siècle lors de la fusion de différentes organisations en charge de l’assistance publique à Bruxelles. Des peintures de maîtres bruxellois, tapisseries, sculptures et d’anciens équipements médicaux constituent cette collection en provenance majeure de plusieurs fondations caritatives chrétiennes. 

Musée BElvue 

Il n’est pas surprenant que la collection permanente récemment renouvelée du Musée BELvue fasse la part belle à la diversité de la capitale. Présentant une approche thématique de l’histoire de Belgique à travers des dispositifs interactifs et plus de 200 objets très belges, ce musée dédie ses salles à la démocratie, la prospérité, la solidarité, le pluralisme, la migration, la langue et l’Europe : une médiation où Bruxelles a tout naturellement sa place.