12 petits coins de paradis muséaux à Bruxelles

Bruxelles vibre et peut parfois demander pas mal d’énergie. Dans le tumulte de la ville, un jardin secret y est plus que le bienvenu, d’où notre liste des meilleures planques et endroits où se ressourcer avec un catalogue des musées ou peut-être tout simplement rêver éveillé.

Musée BELvue

Le BELvue se trouve dans l’hôtel néoclassique Bellevue datant du 18ième siècle, juste à côté du Palais Royal. La cour intime du musée, également terrasse de leur restaurant, rappelle d’ailleurs encore la période glorieuse des Lumières. N’oubliez pas de maintenir votre petit doigt en l’air en sirotant votre thé, beaucoup d’éminent sang bleu et d’invités prestigieux tels Honoré de Balzac sont passés par ici. 

Béguinage d'Anderlecht

Le plus ancien béguinage de Belgique est toujours situé à Anderlecht. Ses bâtisses vous renverront vers le Moyen-Age, mais une fois l’été arrivé on vous conseille aussi de profiter de ses jardins. A côté d’une collection de plantes médicinales qu’Erasme aurait lui-même utilisées, vous y trouverez également un jardin philosophique décoré d’œuvres d’art inspirées par l’humaniste. Méfiez-vous des mots d’esprit que vous y trouverez, ils vous donneront matière à réfléchir. Erasme ne l’aurait pas voulu autrement ! 

Musée et Jardins van Buuren

Le Musée van Buuren est un délice pour les yeux. Le luxe extravagant de cette villa art deco de style hollandais vous obligerait presque à embrasser doucement son tapis (les conventions sociales) alors que ses jardins vous transforment spontanément en Alice au Pays des Merveilles (on fermera les yeux sur ce détail). Sa série de haies harmonieuses et son herbe fraîchement coupée ne vous suffisent pas ? Le bois de la Cambre à proximité immédiate saura complimenter cette visite. 

Jardin des sculptures UCL

Dans le jardin des sculptures de l'université francophone louvaniste (UCL), vous évoluez parmi de vastes plaines verdoyantes, ça et là parsemées de sculptures modernes d’origines diverses. Leurs mouvements dynamiques animent une sortie que vous pouvez très bien passer allongé sur l’herbe.

Botanique

Le centre culturel Botanique est une porte vers un autre monde. Entouré par les gratte-ciel gris, il forme une rare oasis au milieu de la froideur du quartier des affaires bruxellois. Bien avant qu’il y soit question de hautes tours et suitcases, Victor Hugo qualifiait la vue du Botanique de « merveille du monde ». Aujourd’hui, le centre culturel a à son agenda une programmation musicale et artistique passionnante et pointue, qui complimente la beauté de ses jardins et hautes verrières. En hiver, le site se recouvre d’un manteau blanc immaculé ne figeant peut-être pas le temps mais invitant à une contemplation un peu plus posée des environs.

Centre d’Art de Rouge-Cloître

Le Centre d’Art de Rouge-Cloître jouit par sa localisation d’une des portes d’entrée de la forêt de Soignes, assez inimitable elle-même. Situé dans un ancien prieuré, le monastère qui abrite le centre d’art donne, dès son approche, l’impression que le temps s’arrête. Bien qu’il fût autrefois un refuge pour les artistes, il l’est en fait aujourd’hui pour tous, créatifs ou non. 

Bibliothèque royale de Belgique

Qui pense à la Bibliothèque royale de Belgique l’associera sans doute à un parquet grinçant, des salles de lecture ternes et d’interminables rangées de livres, mais cet apriori est vraiment erroné. Sur le toit de la bibliothèque se trouve l’un des secrets les mieux gardés de Bruxelles : un jardin potager. Chaque été et automne, ses légumes de saison y sont vendus sur un mini-marché, et sa terrasse y reste accessible durant les heures d’ouverture de la cafétéria. En bref : être entouré de bains de courgettes en plein soleil et tirer des racines de carottes sur le toit de l’Albertine en surplombant la ville. 

La Fonderie

La Fonderie réunit dans sa grande cour intérieure deux mondes parallèles : les vieilles machines témoins du passé industriel de cette zone de travail acharné d’une part, et une invitation claire à s’appesantir au milieu de la vivante Molenbeek, d’autre part ! 

Musée du tram

Le Musée du Tram abrite l'une des collections de tramways les plus étendues au monde, des trams à chevaux tirés par de véritables étalons aux unités motorisées. D’avril à septembre circule chaque dimanche à 10h un tram historique mené par un guide du musée parcourant durant 4 heures l’ensemble des endroits historiques de Bruxelles. Un voyage vers la fin du 19ième siècle. 

Musée des Sciences Naturelles

Le Musée des Sciences Naturelles est un peu un outsider dans cette liste vu qu’il ne possède pas de jardin ouvert au public. Des iguanodons de Bernissart, un modèle géant de mante religieuse, une collection géologique vertigineuse, une biodiversité urbaine insoupçonnée et toutes sortes de squelettes… On sait déjà tout ça mais après avoir absorbé toutes ces connaissances environnementales, il est temps d’aller découvrir soi-même la nature. Le parc Léopold, à l’arrière du musée, répond à toutes ces attentes. Par contre, si vous souhaitez vous livrer à des fouilles du sol, c’est à vos propres risques et périls ! 

Musée bruxellois du Moulin et de l'Alimentation

Le nom de ce musée d’Evere couvre à peu près tout ! Que pouvons-nous encore ajouter ? Outre que son extérieur offre une oasis de verdure bigarrée, il s’y trouve toujours de nouvelles choses à apprendre sur le moteur de l’être humain : la nourriture. Son environnement est pittoresque avec un immense P. 

MOT

Les trois parties du MOT – Musée des Techniques Anciennes, se situent au beau milieu d’un des poumons verts de Grimbergen. Avec deux moulins à eau (Liermolen, Tommenmolen), d’anciennes écuries (Guldendal) et les ruines de leur ancien château Prinsenkasteel, ce musée a peu besoin d’introduction. De nombreux workshops y introduisent une série de métiers anciens de manière intuitive : une sortie pour remonter dans le temps.