Soutenez-nous

MIMA Reload

Expositions Art > MIMA - Millennium Iconoclast Museum of Art
Le musée se dévoile en exposant sa collection permanente. Chacune des oeuvres est une porte d'entrée sur l'univers d'un artiste ou sur le souvenir d'une exposition. Rassemblées par le MIMA, elles donnent une image de la création contemporaine, de l'esprit créatif de l'époque, d'un "Zeitgeist" du Millénium.
'MIMA RELOAD'Le musée se dévoile en exposant sa collection permanente. Chacune des oeuvres est une porte d'entrée sur l'univers d'un artiste ou sur le souvenir d'une exposition. Rassemblées par le MIMA, elles donnent une image de la création contemporaine, de l'esprit créatif de l'époque, d'un "Zeitgeist" du Millénium.La caverneLes oeuvres rassemblées au premier étage ont été produites par des artistes qui n'ont pas exposés ici. Elles ont été acquises, pour la plupart, avant l'ouverture du MIMA en 2016. Symboliquement cet étage est baptisé la "caverne" en clin d'oeil à l’allégorie platonicienne critiquant notre connaissance biaisée de la réalité. Dans le mythe, des hommes au fond d'une grotte prennent les ombres sur les murs pour la réalité. Ces illusions du réel, sont comparables pour le MIMA aux peintures du premier niveau qui vantent une culture filtrée par les écrans et les livres plutôt qu'expérimentée sur son propre terrain d'exposition.Le terrain de jeuLes travaux présentés au deuxième étage sont comme des jouets laissés par les artistes exposés au MIMA. À partir de 2016, la collection devient un miroir imparfait du passé ou tous les artistes et toutes les expositions de l’institution n’y figurent pas pour de nombreuses raisons. En pointillé se dessine là le portrait sociétal raconté par l'institution.Les champs ÉliséeLe projet muséal du MIMA sera-t-il encore adapté à son époque après dix ans d'activité? Pour y répondre, le musée annonce sa fermeture définitive à la fin de 2026! En se fixant une deadline à sa propre existence, le musée s'impose une remise en question qui aboutira soit à se réinventer, soit à disparaître. L'installation du troisième étage imagine l'héritage que laisserait le MIMA s'il ferme ses portes en 2027.