Soutenez-nous

KANAL & Les Actionnaires present: Vox Low & Elzo

Spectacles, Concerts Art > Kanal - Centre Pompidou

LES ACTIONNAIRES
"Les Actionnaires" sont à l'origine de nombreuses soirées et festivals entre Paris et Bruxelles. Fondé en 2011 par Gilles Vanneste, "Les Actionnaires" est un collectif dont la composition évolue au fil du temps et des soirées. Les événements les plus marquants de ces dernières années sont, Le Nouvel An Belge (2008-2014), La Tournée Générale de Gaule (2014), Je Suis Humain-e (pour Amnesty International - 2017) et bien entendu les régulières Actionnaires (près de 60 soirées de 2011 à aujourd'hui). Le tout présentant une programmation avant gardiste et en lien avec le Zeitgeist Bruxello-Parisien, J. Bree, Acid Arab, La Femme, Zombie Zombie, Weird Dust, Front De Cadeaux pour ne citer qu’eux.
Mus par une certaine idée d'indépendance et une approche précise de la musique, Les Actionnaires participent ou ont participé, à la programmation de nombreux événements et festivals tels que Mons 2015, Les Nuits Sonores, Ideal Trouble, Europalia ou encore le Listen Festival.

VOX LOW
Ils sont nombreux à n'avoir jamais su choisir entre le disco et le punk, Giorgio Moroder et Suicide, plus récemment la french touch, le garage et le krautrock. Pour Born Bad Records, leur label, « Vox Low sur scène, c’est une version acid-house de Jesus & Mary Chain ». Pour France Inter, c'est un groupe « à la voix basse ou grave, qui propose un disque à la forme d'un mausolée industriel noir et rouge sang, aux sonorités 80' et dystopiques. » Soit une certaine idée du goth qui se danse, déjà encensée par des DJ's aussi iconiques que feu Andrew Weatherall, Ivan Smagghe et Jennifer Cardini. Dans ce genre où tout se mélange, ils sont toutefois drôlement moins nombreux à assurer sur scène et c'est ce qui distingue Vox Low de l'énorme concurrence. Pour le quatuor parisien, le live est en effet primordial et c'est bien un véritable groupe qui aime suer en concert et non de simples accompagnateurs de boucles sur ordinateurs. Le punk n'est pas mort. Il a appris à danser.

ELZO
Graphiste punk psychédélique, on lui doit de nombreuses affiches de concerts et de soirées (Recyclart, Rockerill...) mais aussi des pochettes de disques (La Femme, Thee Oh Sees...), des visuels pour skateboards, des fresques et même de régulières illustrations pour le journal Le Monde ; pourtant pas réputé pour son amour des têtes de morts qui tirent la langue, des déformations physiques à la Charles Burns et des couleurs flashy. Outre ce « vrai travail », Elzo est aussi organisateur de soirées et de concerts, ainsi que co-créateur de Teenage Menopause Records, une sorte de cousin parigo-bruxellois du label Bord Bad, à l'esprit similaire bien que plus turbulent. C'est enfin un DJ à la large connaissance musicale, capable d'enchaîner des heures durant de la techno radicale malgré un bras dans le plâtre ou du punk-rock daté de 1975 à nos jours alors dans un état proche de l'Ohio... Bref, il punkoïse la techno et technoïse le punkrock. Du moment que le son est joyeusement braillard, juvénil et ne fait pas de prisonniers.

Entrée libre