Soutenez-nous

Freeze

Spectacles, Concerts Art > Kanal - Centre Pompidou
Chacune des sculptures de Nick Steur est composée de deux pierres naturelles. Entrant dans la concentration la plus extrême, il les fait tenir l’une sur l’autre en équilibre sur un profilé en métal. Jouant avec la gravité, il renouvelle sans cesse la composition, entre mouvement et stabilité.
Avec une précision laborieuse, il orchestre une relation intime entre des forces naturelles, injectant de la poésie dans le flux de la ville à travers ses mouvements lents. L’attention méticuleuse qu’il porte à ces matériaux bruts invite le public à ralentir et à le rejoindre dans un univers de pierre et de métal.Note de l'artiste: "Se figer : Devenir immobile, comme par surprise ou par attention. Devenir incapable d’agir ou de parler, cesser tout mouvement. Cesser le progrès. Préserver. Lorsque nous arrêtons le mouvement, nous préservons. Lorsque nous nous arrêtons, tout semble bouger plus vite autour de nous. Lorsque je me concentre sur une pierre, tout le reste peut disparaître. Je peux être véritablement là, voir son tranchant, sentir son poids. Je peux sentir son point de basculement et admirer sa tranquillité. Nous ne pouvons jamais être aussi silencieux. J’imagine que cette pierre voit plus de choses que je ne pourrai jamais en voir, car elle est, la plupart du temps, immobile. Elle pourrait faire l’expérience de ce monde. Je ne peux pas franchir sa porte. Je ne peux pas la pénétrer. La pierre ne fait pas l’expérience d’un intérieur ou d’un extérieur et n’a donc pas vraiment besoin d’une porte. Elle n’a pas besoin de m’exclure. Je peux la retourner, l’observer sous tous les angles et imaginer son centre de gravité, toutes les lignes théoriques traversant son cœur, je veux dire son centre. On peut faire se toucher deux pierres. On peut la jeter dans l’océan. L’eau fait de la place à la pierre et la pierre ne doit pas lutter pour cet espace. Je peux imaginer que dans des milliers d’années, elle se sera érodée en des milliers de grains de sable. Même à ce moment-là, les grains n’auront pas de porte et cette idée m’attriste. Je l’admire parce qu’elle ne désire rien, parce qu’elle n’a pas besoin de reconnaissance ou de possession ou de porte. J’imagine qu’elle ne connaît aucune limite. J’aimerais ne connaître aucune limite. J’aimerais pouvoir devenir immobile. J’aimerais pouvoir me figer." Nick Steur- Durée: 1 heure - Entrée gratuite avec le ticket de l'exposition